PETITION SUITE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PETITION SUITE.

Message  ebjb le Mer 30 Mar 2011 - 15:33

Mesdames ,pensez à lire le sujet sur l'interdiction de mise en vente de plantes aux vertues pourtant reconnues.Sujet mis à l'accueil par tatiedaniele.
Merci .J'ai signé aussi.Non ,mais où va t on ???? bounce bounce bounce

ebjb

Date d'inscription : 16/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: PETITION SUITE.

Message  Clochette*** le Jeu 24 Mar 2011 - 13:53


Merci ma Tatie. Je te découvre ainsi fidèle au poste d'administrateur derrière ton écran et ça me fait plaisir de pouvoir te dire bonjour en direct.
En fait, ce que je voulais partager c'est un article qui fait suite à l'appel à pétition que tu nous as communiqué. Que faut-il en penser ? Je ne sais. Mais l'honnêteté intellectuelle m'incite néanmoins à l'ajouter ici.
Bises ma Tatie.

Pétitions sur les plantes médicinales : la grande peur d'avril 2011

• Depuis plusieurs semaines, des pétitions circulent sur Internet laissant entendre que les plantes médicinales d'usage traditionnel seraient interdites prochainement à l’initiative de l’Union européenne.

• Cette rumeur est infondée

LaNutrition.fr - Dimanche 20 Mars 2011

M° Isabelle Robard, avocate spécialisée dans le droit de la santé, docteur en droit et co-auteur du livre Santé, mensonges et propagande analyse cette rumeur (pour une discussion plus complète, voir le site de la Chambre nationale des ostéopathes)

M° Isabelle Robard : La pétition qui circule sur internet au sujet des plantes à usage traditionnel est inspirée par une réglementation prise au niveau européen : la directive 2004-24 CE du 31 mars 2004. Elle est signée d’une certaine Heidi Stevenson et consiste à dire en substance : « Toutes les plantes à usage traditionnel vont être interdites en avril 2011 et elles ne pourront plus être vendues dans les compléments alimentaires… On va exiger des autorisations de mise sur le marché pour ces produits qui vont entraîner des conséquences en cascade pour tous les fabricants et les distributeurs. » Il s’agit d’une rumeur infondée.

Cette directive plantes à usage traditionnel fait partie d'un corpus qui date de 1965. Cette année là l'Europe communautaire prend une directive sur les médicaments. Elle va produire une définition du médicament qui va ensuite évoluer. Il va y avoir en novembre 2001 abrogation de cette directive et création d'un code communautaire du médicament qui a donc fixé comme tout le monde le connaît, une réglementation qui dit que pour être être mis sur le marché, un médicament, ou plus précisément une spécialité pharmaceutique, doit être dotée d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) avec 4 phases d'essais. Comme on s'est rendu compte que c'était un peu sévère, un peu complexe et inaccessible pour certaines catégories de produits, on a commencé en 1992 à faire une brèche dans le système pour les médicaments homéopathiques qui n'avaient pas de statut juridique du tout et qui sont devenus des médicaments à part entière mais avec un système simplifié d'enregistrement qui leur évite d'avoir à prouver certaines choses, à fournir certains éléments au niveau du dossier. Puis on s'est rendu compte qu'entre l'aliment brut et le médicament, il y avait d'autres catégories de produits. En 2002 on voit surgir la directive sur les compléments alimentaires, puis un peu après le règlement sur les aliments enrichis. Et le 31 mars 2004 on a une directive, celle évoquée par Heidi Stevenson, sur les plantes à usage traditionnel, qui vont bientôt toutes entrer dans le giron du système classique d'autorisation de mise sur le marché. Donc le système européen est venu mettre en place un système allégé d'autorisation de mise sur le marché fondé sur des données essentiellement bibliographiques, dispensant les opérateurs d'essais cliniques. Cette AMM simplifiée permet à des acteurs économiques de toute l'Europe de faire des enregistrements simplifiés sous l'angle du médicament. Les opérateurs économiques qui vont revendiquer un certain nombre d'allégations thérapeutiques autour de la plante vont pouvoir accéder à ce statut d'AMM allégée.
Lorsque cette directive sur les produits à base de plantes qui revendiquent des usages thérapeutiques a été prise en mars 2044, une période de 7 ans a été laissée aux opérateurs économiques pour pouvoir « régulariser » sous l'angle de ce nouveau texte leur situation juridique en accédant à ce système d'enregistrement simplifié au niveau européen. On a quand même laissé 7 ans aux opérateurs qui tout d'un coup ont l'air de découvrir cette directive de 2004 !
Le Directeur Général Santé et Politique des Consommateurs, au nom de la commission de Bruxelles, a précisé en décembre 2010 que « la directive autorise l'enregistrement des médicaments traditionnels à base de plantes dont la phytothérapie chinoise, ayurvédique ou de toute autre tradition sans exiger les renseignements et les documents sur les essais de sécurité d'efficacité que le demandeur est tenu de fournir en vertu de la procédure d'autorisation de mise sur le marché. En revanche le demandeur doit prouver à suffisance l'usage médical au moins trentenaire (30ans) du produit dont au moins 15 dans l'union européenne. » Or il y a quantité de plantes ayurvédiques ou chinoises qui sont rentrées il y a plus de 15 ans sur le territoire de l'union européenne. Donc cette directive ne fait que simplifier les choses en permettant l'accès simplifié à des enregistrements comme médicaments et il est inexact de dire qu’elle menace l’accès aux plantes à usage traditionnel.

NDLR : Une rumeur similaire court sur les compléments alimentaires à base de plantes. Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que les compléments alimentaires sont l'objet de rumeurs de disparition.


Clochette***

Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re : A signer

Message  Invité le Dim 20 Mar 2011 - 9:17


C'est fait Tatie...merci pour l'info
Je vais bien évidemment la transmettre à mes contacts. bounce bounce


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

de même

Message  Alisée974 le Sam 19 Mar 2011 - 7:28

J'ai aussi signé, même si les plantes ne remplacent pas les médicaments chimiques dans beaucoups de patologies!
Mais dans certains cas elles soulagent et peuvent être prisent en complément....

Alisée974

Age : 50
Localisation : ile de la reunion
Date d'inscription : 05/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: PETITION SUITE.

Message  Clochette*** le Ven 18 Mar 2011 - 18:38


C'est fait Tatie et avec toutes les personnes concernées à qui je transmets ce lien, ça va faire du monde.
Bisous.
Clochette

Clochette***

Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: PETITION SUITE.

Message  lysbleu le Mer 4 Aoû 2010 - 10:40

wow, quel article, quelle vidéo, quel sujet !!!

c'est écoeurant de voir cette vidéo et c'est bien qu'on sache tout et encore, on sait qu'on nous cache plein de choses , on n'est pas hônnetes avec les malades !
Je n'ai pas grand chose à ajouter, tout a été dit ci dessous:

manque de profit,
manque d'encadrement au fil des ans (ça , je le ressens déjà mais je ne les lacherai pas !! si mon oncologue ne se souviendra pas de moi, je ferai en sorte qu'il ne m'oublie pas et ce, grâce à mon cahier de soins que je mets à jour régulièrement. Il avait oublié de me préscrire ma mammo, oublié mon echo cardiaque ...je ne me laisse plus faire et j'attendrai plus maintenant qu'on me donne un RDV, je vais prendre les devants!!).

C'est vrai qu'on dit aussi qu'ailleurs dans le monde, c'est pire, et c'est vrai mais si on se dit ça , on file tout droit dans les même conditions qu'ailleurs, c'est à dire : pire!! on veut garder notre système de santé .......en santé!!!! on veut qu'il réponde au besoin des patients et non qu'il se dégrade, et en faisant des coupures budgetaires on file tout droit dans le décor!! ça fait peur ....
trop d'attente,
manque de suivi

oui, vous avez tout dit même en parlant de madame Bachelot ..........comment peut-on être ministre de la santé en même temps que des sports!! y a rien de cohérent![/center]
[/font]

lysbleu

Age : 51
Localisation : Landes
Date d'inscription : 03/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Sortie aussi des stats.

Message  Juliette le Mer 23 Juin 2010 - 0:04

Et oui, je suis sortie aussi des stats...Je ne sais même pas quand j'ai eu mon dernier contrôle, enfin, ma mamo...un an, deux ans....Comme tout le monde s'en fout, je m'en fous aussi...
Passé 3 ans, tout le monde s'en fout...Je vais arriver à la fin de l'année à 5 ans....
Tu parles d'un suivi...J'ai voulu changer de centre..De Jean Perrin, je suis passée au Centre République de Clermont-Ferrand, mais, ce n'est pas mieux..On s'attend aussi que j'arrive avec mes prises de sang, mes exams...Ptêtre que je devrais moi-même me les faire...J'ai l'impression de faire l'aumône, d'abuser si je prends rendez-vous pour une mammo...
Notre système de santé fout le camp...Quand je vois comme on laisse notre Loupiotte dans l'ignorance totale, j'aurais vraiment envie d'écrire au président, au ministre de la santé pour les "engueuler", pousser des coups de gueule..Si ça ne fait pas avancer les choses, au moins, ça soulage..

Font chier tous....Pauvre sécu qui dit que les vieux coûtent trop cher..Eliminons-les..On veut prolonger la vie, mais on n'a plus les moyens de soigner les gens...

Juliette

Age : 63
Localisation : france
Humeur : Ca va, ça vient..
Date d'inscription : 30/10/2008

http://juliette03.over-blog.org

Revenir en haut Aller en bas

On n'est jamais mieux servi que par soi-même !

Message  Clochette*** le Mar 22 Juin 2010 - 22:24


Je suis confrontée au cancer depuis 2003 et j'ai effectivement vu au fil des ans, considérablement régresser le suivi des patients.
Le plus flagrant, c'est la perte de la systématisation des consultations oncologiques avant chaque chimiothérapie, mais aussi les examens qu'il faut désormais réclamer, parfois à plusieurs reprises, quitte à en rajouter.
Une de mes collègues, qui est en rémission à 9 ans, m'avait raconté que la cinquième année, on lui avait annoncé qu'elle n'aurait plus qu'un contrôle annuel et que la sixième année, on s'est étonné qu'elle n'arrive pas avec tous ses examens et analyses faits car, lui a-t-on dit, il n'était plus du ressort de l'Institut de s'en occuper. Elle était sortie des statistiques !!!
Elle était médusée et complètement catastrophée de se sentir ainsi abandonnée, avec la crainte d'une récidive.
Mon homéopathe venait justement de me parler d'une machine dont il n'existe qu'un seul exemplaire en France, à Aix en Provence, qui permettait de voir s'il ne restait pas de cellules cancéreuses dans l'organisme (dommage que je ne l'ai pas connue avant !) et j'ai conseillé à ma collègue de faire cet examen pour se rassurer, ce qu'elle a fait avec bonheur mais en payant évidemment plein pot, + le déplacement et l'hébergement (elle en a heureusement les moyens) puisqu'aucune prescription n'existe !
Cet exemple montre bien que la médecine, comme la justice, n'est pas la même pour tous !
Enfin, pour confirmer ce que nous a écrit Arnaud sur la dégringolade de la France dans le classement médical européen. Je me souviens qu'en 2003, Curie était bondé de patients venus de tous pays pour avoir un avis qui leur semblait une référence. Aujourd'hui, il n'en est plus rien !
Moi-même, en tant que métastasée, je n'ai guère l'impression d'être très écoutée, ni comprise et je reste effarée que notre bien-être, notamment psychologique, soit si peu pris en considération.
Alors, je vais en chimio comme j'irai en balade. J'ai mon rite (un petit capuccino avant), mes rencontres (notre Loupiotte par exemple !) et j'essaie autant que faire se peut, d'ignorer la maladie, de la repousser aux frontières du réel.
Mais est-ce normal ? Est-ce la bonne solution ?

Clochette***

Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

j'ai pas a me plaindre

Message  Alisée974 le Mar 22 Juin 2010 - 21:08

Ben j'avoue que je suis surprise de vos commentaires, je pensai qu'en métropole on était mieux suivi, de mon côté après 1 an de chimio, je verrai mon onco ds 4 mois puis tous les 3 mois avec suivi sanguin à chaque consult, j'ai déjà passé une mamo (à faire tous les ans), 1 scanner (de même), j'avais suite à mon traitement sous herceptine une echo cardiaque tous les 3 mois, bref je pense être bien suivi, sous tamo pendant 5 ans je serai obligée de consulter l'onco régulièrement je pourrai enlever le port à 4 ds 4 mois mais comme je dois faire la reconstruction mamaire en janvier je pense, avec confirmation du chirurgien, l'effectuer en même temps.

Voilà j'espère que mon commentaire servira à quelq'un

Biz afro

Alisée974

Age : 50
Localisation : ile de la reunion
Date d'inscription : 05/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: PETITION SUITE.

Message  Yvy le Mar 22 Juin 2010 - 20:42

Je suis obliger moi aussi de réagir ! J'ai vu mon onco en mai, elle a pris so temps cette fois ci (il y a 6 mois 10 minutes) pour m'écouter et m'osculter. Mais à la fin de la consultation m'a annoncer qu'elle ne me reverais que l'année prochaine.
Surement faute de temps, et aucun contrôle de prévue sauf une mammo par an. Elle m'a prescrit Arimidex, sans prevoir de prise de sang de surveillance. Heureusement que j'ai mon medecin de famille qui s'occupe bien de moi. Il prévoit prise de sang pour voir ma tolérance à arimidex dans 2 mois,annalyse d'urine, echo abdomino pelvienne radio pulmonnaire 1 ou 2 fois par an. Mon chirurgien me voit 2 x par an, frottis et contrôle cicatrice tumorectomie.
Si on n'arrive pas à s'entourer, je me sens abandonner par mon onco.
Yvonne

Yvy

Age : 52
Localisation : haut rhin
Date d'inscription : 07/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

D'accord avec vous les filles

Message  Feu Follet le Mar 22 Juin 2010 - 8:48


C'est plus que rageant, le chirurgien qui m'a opéré il y a 2 ans m'avait prévenu qu'il ne pourrait peut-être pas me voir en consultation cette année, manque de temps, car il a de plus en plus de patientes.
C'est un autre chirurgien que je devais voir, malheureusement celui-ci n'a fait qu'un aller-retour à l'hôpital.
Voilà, mon oncologue est très inquiet, lui travaille sur 2 sites différents, le CHU et une clinique privée, nous manquons également d'oncologues dans notre ville de Vannes.
Ce qui me surprend encore plus, nous avons un ministre de la santé qui fait office en même temps de ministre du sport !!!!!!!!!
Mon mari est à nouveau hospitalisé, le chef de service a piqué une colère phénoménale (manque de bol, c'est moi qui ai tout pris) car il manque de moyen dans son service, il ne peut plus soigner correctement ses malades, pourtant il ne manque pas de volonté.
Comme dit notre Pistache, des doléances, nous en recueillerions toute la journée et nous pourrions remplir des cahiers entiers...
Bises à vous toutes.
Lysiane

Feu Follet

Age : 62
Localisation : ARZON
Humeur : à chaque jour suffit sa peine, toujours positive, ne pas baisser les bras
Date d'inscription : 11/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Trop plein suite

Message  ARNAUD le Mar 22 Juin 2010 - 8:35

Bonjour à vous toutes,
La France était la première nation en Europe en termes de médecine, chirurgie, traitement. Depuis 2 ou 3 ans, on a dégringolé dans le classement.
La dernière fois que je suis allée à Curie, fin mars, le chirurgien avec qui j'avais rendez-vous devait voir 33 patientes dans la journée !!! Comment dans ces conditions accorder du temps aux malades, les écouter, leur expliquer ce qui doit être fait... Ce jour là, le chirurgien m'annoncait une récidive en 10 minutes... Le ciel nous tombe sur la tête. Aujourd'hui, je suis suivie dans un autre centre. En moyenne, le médecin a 1 h 30 à 2 h de retard... (mais il faut dire que lui, par contre, prend son temps en consultation).
Tout ça pour vous dire que je suis d'accord avec vos réactions.
Mais d'aprés ce que je sais, il y a pire qu'en France. Au Portugal, par exemple, un RV avec un médecin généraliste demande 3 semaines d'attente...
Je vous souhaite à toutes une belle journée malgré nos misères de femmes.
A bientôt.
PS. Je cherche des témoignages de femmes qui ont subi une reconstruction mammaire. Merci.

ARNAUD

Age : 52
Localisation : Rueil Malmaison
Date d'inscription : 15/06/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le profit ou la vie

Message  Clochette*** le Mar 8 Juin 2010 - 11:11

A te lire, Nanon je suis de plus en plus effondrée !
Pourtant, en y réfléchissant, nous avons aussi notre parole de citoyen et de donateur à faire passer.
Hier à Curie, je feuilletais un magazine quand j'ai vu un appel à don pour l'ARC qui disait en substance "aidez la recherche".
Oui, aidons la recherche mais pas aux conditions qui existent actuellement et faisons le savoir !!!

Clochette***

Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Le Profit Ou La Vie - L'Industrie Pharmaceutique - Arte 2003 - zapping

Message  Invité le Mar 8 Juin 2010 - 10:47

Je me permets de faire le copié-collé de l'info :


Le Profit Ou La Vie - L'Industrie Pharmaceutique - Arte 2003 - zapping

01:18 - Il y a 2 ans

Nom de code : RU 58668 La santé ou les superprofits ? L’Humanité avait révélé, le 12 juin 1996, l’abandon de la RU 58668, un anti-estrogène très prometteur dans le traitement des cancers du sein, issus de dérèglements hormonaux. Deux cent cinquante mille femmes affrontent, chaque année dans le monde, cette maladie hautement mortelle. Mais pour la direction, le RU 58668 n’était pas susceptible de générer suffisamment de profits. Jean-Pierre Godard, le président de Roussel UCLAF nous avait avoué à l’époque que la " question fondamentale " pour lui, c’était : " Où en est le besoin médical non satisfait, qui a un potentiel suffisamment attractif pour que je mette mon argent dessus ? " Pas attractif, le RU 58668 ? Il dispose pourtant de hautes potentialités pour faire régresser les tumeurs, mais aussi pour réduire les métastases. Jamais le divorce n’avait été aussi flagrant entre les besoins de santé et la course aux profits. Désormais, la seule obsession des dirigeants d’HMR, c’est de satisfaire l’appétit des fonds de pension américains. Objectif avoué, un taux de profit de 20 % à 30 % annuel ! C’est d’autant plus scandaleux qu’en France, HMR réalise 80 % de son chiffre d’affaires avec la Sécurité sociale. Hier, les laboratoires étaient dirigés par des scientifiques et/ou des capitaines d’industrie. Voici venue l’ère des financiers, tenanciers de molécules. Pourtant, sur 40 000 maladies identifiées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), seules 15 000 bénéficient de traitements. Écoeuré, un chercheur de HMR nous confie : " Arrêter une molécule n’a rien de scandaleux, si c’est sur des critères scientifiques, en cas de toxicité, par exemple. Mais actuellement, les recherches sont stoppées sur des critères économiques. HMR estime qu’un produit doit être abandonné s’il ne rapporte pas au minimum 2,4 milliards de francs. " Tous les hypergroupes pharmaceutiques adoptant la même logique, ils se ruent sur les productions les plus rentables, destinés aux pays riches. Un autre scientifique de HMR déplore cette concurrence désastreuse : " On vend des médicaments comme des aspirateurs. Les coûts de marketing deviennent dix fois plus élevés que ceux de la recherche. Il y a dix ans, si un produit n’était pas au " top ", il passait à la poubelle. On lance désormais un produit même s’il n’est pas tout à fait au point, même s’il y a déjà dix médicaments identiques sur le marché. Cela se résume à une guerre à coups de pub. Il y a une perte de l’éthique. Je ne comprends pas l’intérêt de ce gigantisme. Il existe des petits laboratoires qui vivent bien. " Avec d’autres chercheurs et salariés d’HMR, il réfléchit à une solution alternative à la vente programmée du site de Romainville . Cette logique du tout profit mène à une catastrophe planétaire. Les pays pauvres sont livrés à eux mêmes. Le prix Nobel de la paix 1999, Médecins sans frontières dénonce cette dérive : sur plus de 1 200 médicaments nouveaux, commercialisés depuis 1975, onze seulement servent à soigner une maladie tropicale. Ainsi la maladie du sommeil, transmise par la mouche tsé-tsé. L’OMS estime à 55 millions les personnes exposées dans la seule Afrique de l’ouest ; 300 000 cas par an. Sans traitement, la mort est inéluctable. Il en existait un, très risqué. Le médicament contient de l’arsenic, un poison qui achève jusqu’à 5 % des personnes traitées. Les chercheurs ont mis au point un médicament non toxique, l’Eflornithine. HMR qui a récupéré le produit, l’a finalement estimé trop coûteux et l’a retiré du marché ! L’allemand Hoechst (le H de HMR) et Rhône-Poulenc ont annoncé qu’ils renonçaient à la recherche d’un vaccin contre le sida. Parce qu’il est plus rentable de soigner lorsque la maladie est déclarée ? Il y a des crimes qui mériteraient d’être inscrits dans le Code pénal. Mina Kaci et Serge Garde Journal l’Humanité Nom de code : RU 58668 La santé ou les superprofits ? L’Humanité avait révélé, le 12 juin 1996, l’abandon de la RU 58668, un anti-estrogène très prometteur dans le traitement des cancers du sein, issus de dérèglements hormonaux. Deux cent cinquante mille femmes affrontent, chaque année dans le monde, cette maladie hautement mortelle. Mais pour la direction, le RU 58668 n’était pas susceptible de générer suffisamment de profits. Jean-Pierre Godard, le président de Roussel UCLAF nous avait avoué à l’époque que la " question fondamentale " pour lui, c’était : " Où en est le besoin médical non satisfait, qui a un potentiel suffisamment attractif pour que je mette mon argent dessus ? " Pas attractif, le RU 58668 ? Il dispose pourtant de hautes potentialités pour faire régresser les tumeurs, mais aussi pour réduire les métastases. Jamais le divorce n’avait été aussi flagrant entre les besoins de santé et la course aux profits. Désormais, la seule obsessio...suite » Nom de code : RU 58668 La santé ou les superprofits ? L’Humanité avait révélé, le 12 juin 1996, l’abandon de la RU 58668, un anti-estrogène très prometteur dans le traitement des cancers du sein, issus de dérèglements hormonaux. Deux cent cinquante mille femmes affrontent, chaque année dans le monde, cette maladie hautement mortelle. Mais pour la direction, le RU 58668 n’était pas susceptible de générer suffisamment de profits. Jean-Pierre Godard, le président de Roussel UCLAF nous avait avoué à l’époque que la " question fondamentale " pour lui, c’était : " Où en est le besoin médical non satisfait, qui a un potentiel suffisamment attractif pour que je mette mon argent dessus ? " Pas attractif, le RU 58668 ? Il dispose pourtant de hautes potentialités pour faire régresser les tumeurs, mais aussi pour réduire les métastases. Jamais le divorce n’avait été aussi flagrant entre les besoins de santé et la course aux profits. Désormais, la seule obsession des dirigeants d’HMR, c’est de satisfaire l’appétit des fonds de pension américains. Objectif avoué, un taux de profit de 20 % à 30 % annuel ! C’est d’autant plus scandaleux qu’en France, HMR réalise 80 % de son chiffre d’affaires avec la Sécurité sociale. Hier, les laboratoires étaient dirigés par des scientifiques et/ou des capitaines d’industrie. Voici venue l’ère des financiers, tenanciers de molécules. Pourtant, sur 40 000 maladies identifiées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), seules 15 000 bénéficient de traitements. Écoeuré, un chercheur de HMR nous confie : " Arrêter une molécule n’a rien de scandaleux, si c’est sur des critères scientifiques, en cas de toxicité, par exemple. Mais actuellement, les recherches sont stoppées sur des critères économiques. HMR estime qu’un produit doit être abandonné s’il ne rapporte pas au minimum 2,4 milliards de francs. " Tous les hypergroupes pharmaceutiques adoptant la même logique, ils se ruent sur les productions les plus rentables, destinés aux pays riches. Un autre scientifique de HMR déplore cette concurrence désastreuse : " On vend des médicaments comme des aspirateurs. Les coûts de marketing deviennent dix fois plus élevés que ceux de la recherche. Il y a dix ans, si un produit n’était pas au " top ", il passait à la poubelle. On lance désormais un produit même s’il n’est pas tout à fait au point, même s’il y a déjà dix médicaments identiques sur le marché. Cela se résume à une guerre à coups de pub. Il y a une perte de l’éthique. Je ne comprends pas l’intérêt de ce gigantisme. Il existe des petits laboratoires qui vivent bien. " Avec d’autres chercheurs et salariés d’HMR, il réfléchit à une solution alternative à la vente programmée du site de Romainville . Cette logique du tout profit mène à une catastrophe planétaire. Les pays pauvres sont livrés à eux mêmes. Le prix Nobel de la paix 1999, Médecins sans frontières dénonce cette dérive : sur plus de 1 200 médicaments nouveaux, commercialisés depuis 1975, onze seulement servent à soigner une maladie tropicale. Ainsi la maladie du sommeil, transmise par la mouche tsé-tsé. L’OMS estime à 55 millions les personnes exposées dans la seule Afrique de l’ouest ; 300 000 cas par an. Sans traitement, la mort est inéluctable. Il en existait un, très risqué. Le médicament contient de l’arsenic, un poison qui achève jusqu’à 5 % des personnes traitées. Les chercheurs ont mis au point un médicament non toxique, l’Eflornithine. HMR qui a récupéré le produit, l’a finalement estimé trop coûteux et l’a retiré du marché ! L’allemand Hoechst (le H de HMR) et Rhône-Poulenc ont annoncé qu’ils renonçaient à la recherche d’un vaccin contre le sida. Parce qu’il est plus rentable de soigner lorsque la maladie est déclarée ? Il y a des crimes qui mériteraient d’être inscrits dans le Code pénal. Mina Kaci et Serge Garde Journal l’Humanité «

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re : coup de gueule !

Message  Invité le Mar 8 Juin 2010 - 10:42

Et de 4...
Moi non plus cela ne m'étonne pas du tout ma Pistache...
La santé n'est qu'une course aux profits, je suis outrée !, et il n'y a malheureusement pas qu'au niveau des labos affraid
Oui Pistache, nous pourrions nous unir dans ce grand combat...nous pourrions faire bouger les choses...c'est vraiment trop grave...
Comme tu le dis Clochette,le lobby associatif est devenu puissant alors il serait plus aisé de s'en servir pour y mettre nos petits nez aux bons moments !!! et faire du moins en sorte que cela ne se reproduise plus...
Il faut se tenir informées, comment, par qui ? scratch

L'union fait la force bounce bounce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Coucou Pistache

Message  Feu Follet le Mar 8 Juin 2010 - 9:43

Bien, nous serons trois, j'ai lu l'article un peu tard, mais ce qui se passe dans les labos ne m'étonne pas trop...
Pourquoi tant de maladies orphelines n'ont pas de traitement ??? car ce n'est pas intéressant pour les labos de faire des recherches, le nombre de malades n'étant pas assez important pour que cela puisse rapporter de "gros sous", je schématise beaucoup, c'est révoltant, et encore nous ne savons pas tout.
Gros bisous à toi Pistache.


sunny sunny sunny

Feu Follet

Age : 62
Localisation : ARZON
Humeur : à chaque jour suffit sa peine, toujours positive, ne pas baisser les bras
Date d'inscription : 11/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Coup de gueule

Message  Clochette*** le Sam 5 Juin 2010 - 21:44

Tu as bien raison Pistache, de relayer ce type d'information.
Sauf qu'en sachant que cette recherche date de 1996, on pourrait se dire que si elle avait été menée à bien, toutes celles d'entre nous qui ont eu leur cancer depuis, auraient pu connaître des traitements beaucoup plus soft, et celles qui comme Loupiotte, Vibéa, Mum, moi même et d'autres, n'en serions pas où nous sommes, tandis que toutes celles qui ne sont plus là, seraient encore avec nous.
De quoi, effectivement nous mettre en rage ...
En même temps, je me dis, bien sûr le lobby pharmacieutique est puissant mais le lobby associatif l'est aussi devenu. Entre la Ligue, l'ARC, les associations locales, les associations comme les Essentielles et les Impatientes, il y a de quoi faire.
Alors si toutes se donnaient la main et poursuivaient les groupes qui ont refusé de développer cette recherche ou d'autres que l'on ignore, pour non assistance à personne en danger ?!
Bises à toi ma Pistache.
Clochette

Clochette***

Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

re oups...

Message  Invité le Ven 4 Juin 2010 - 13:35

Ca fonctionne avec le copier coller du lien... Wink

Milliers d'excuses Fumi I love you


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Oups!!

Message  Invité le Ven 4 Juin 2010 - 13:32

http://video.google.com/videoplay?docid=4535093660920119649#

la vidéo ne passe pas... Question il faut je pense, faire un copier coller du lien...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Coup de gueule!!!

Message  Invité le Ven 4 Juin 2010 - 13:21

http://video.google.com/videoplay?docid=4535093660920119649#

LE PROFIT!!!..... affraid et que faire??? Rolling Eyes

Pleins de bisous à toutes... I love you
une pistache révoltée.....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: PETITION SUITE.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum