TRAITEMENT DU LYMPHOEDEME

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

TRAITEMENT DU LYMPHOEDEME

Message  Fabie26 le Lun 19 Mar 2012 - 18:13

TRAITEMENT DU LYMPHOEDÈME
Options du traitement:
A l'heure actuelle, on pense que le traitement multimode plutôt que la monothérapie est le moyen le plus efficace pour traiter le lymphoèdeme. Toutefois la comnnunauté médicale a été lente à adopter ce nouveau principe de traitement, et les centres qui offrent un tel programme de traitement multimode sont en nombre limité.
Le traitement réussi du lymphoèdeme tient compte à la fois de la physiologie normale du flot lymphatique et de la
pathophysiologie de cette pathologie. Pour déterminer le traitement adéquat pour l'oedème, on se base beaucoup sur la grosseur du membre, et la nature et la dureté de l'oedème.
Ce traitement multimode comprend la technique de la Thérapie Décongestive Complexe (TDC). Celle-ci consiste en un un drainage lymphatique manuel (DLM), du bandage de compression, des moyens de compression du membre, des exercices, une hygiène de la peau. La TDC peut aussi inclure des exercices de respiration, des vêtements de compression ainsi qu'une diète appropriée.
Bien sûr, des moyens de prévention restent très importants. Les médicaments ne sont pas communément utilisés, mais les rayons laser froids peuvent être efficaces dans certains cas.
Elévation du bras:
Souvent, on suggère en premier lieu à la femme qui développe le lymphoedème de lever l'extrémité, en se basant sur la gravité pour aider le flot lymphatique proximal.Bien que cela soit efficace pour un léger oedème, il ne fournit qu'une solution temporaire. Pour un membre plus gros, cette méthode n'a que peu d'effet. En fait, il est prouvé que l'élévation du bras utilisée toute seule ne constitue pas un traitement efficace du lymphoedème.
On a souvent prescrit la pratique des exercices (comme presser une balle) avec le bras surélevé. Cela résulte souvent en une minime sinon à aucune réduction permanente de la grosseur du membre. Finalement, il faut aussi questionner la faisabilité pratique d'une surélévation prolongée du bras. Peut-être l'effet le plus bénéfique des périodes de surélévation est celui de mettre la femme à l'aise et de lui donner une sensation de diminution de la "lourdeur" du membre. Toutefois pour être efficace dans la réduction de l'oedème à long terme, cette élévation doit être jumelée à d'autres formes de traitement du lymphoedème.

Drainage lymphatique manuel: (DLM)
Les effets du DLM sont nombreux et intéressent générallement le système nerveux, les muscles lisses et le mouvement du liquide dans le tissu conjonctif. Le DLM pourrait avoir aussi un effet sur le système immunitaire (toutefois cela n'a pas été prouvé). Grâce au pompage et à l'effet d'étirement sur les vaisseaux lymphatiques, la DLM stimule la contraction de ces vaisseaux, ce qui favorise la progression de la lymphe et le drainage du tissu conjonctif. Cela a été démontré par des recherches scientifiques faites en Europe (Hutzschenreuter, Mislin, Földi, et al.).
Le massage est pratiqué dans la direction du flot lymphatque normal en utilisant des coups légers et séquentiels.
L'ajout du drainage lymphatique manuel à un programme de traitement est considéré essentiel si on vise des résultats à long terme. La technique augmente la capacité de transport et la quantité des vaisseaux lymphatiques collatéraux adjacents à la zone congestionnée, ce qui facilite le drainage lymphatique des zones endommagées. Par conséquent, un drainage lymphatique manuel répété peut effectivement mener à des changements anatomiques qui améliorent le flot lymphatique et réduisent l'oedème du membre. Combiné à un vêtement de compression approprié, le drainage lymphatique manuel aide à maintenir la réduction de l'oedème du membre.

Exercices:
L'exercice est un mode de traitement généralement accepté. Toutefois, le type spécifique d'exercice recommandé peut varier énormément. La logique de l'utilisation des exercices se base sur le fait physiologique que le liquide lymphatique se déplace avec le déplacement du corps; en effet les contractions musculaires servent comme une pompe qui peut faciliter le flot lymphatique.
On pourrait observer l'apparition subite de lymphoedème avec une surutilisation ou une utilisation forcée du membre. Chaque femme devrait trouver le degré de tolérance propre de son membre aux exercices sans arriver à l'effet inverse d'augmentation de l'oedème. Un programme contrôlé d'exercices devrait être institué. Les activités prescrites peuvent varier de simples exercices de flexibilité à de légers exercices de renforcissement en utilisant des poids. On augmente progressivement l'intensité des exercices selon le degré de tolérance. Si on observe, à n'importe quel moment, des effets néfastes (comme de la douleur ou une augmentation de l'oedème), on devrait alors diminuer l'intensité de ces exercices.

Vêtements de compression:
Une manche ou un bandage de compression sont très importants pour assurer un support externe de la peau et
peuvent constituer un moyen efficace pour réduire et contrôler l'oedème. Les forces de compression créés par les vêtements et les bandages poussent le liquide lymphatique à partir du tissu interstitiel vers les vaisseaux lymphatiques et aident à faire progresser le liquide plus proximalement. De plus, le port d'un vêtement de compression donne de la résistance aux muscles situés en-dessous, ce qui augment la pression du tissu interstitiel donc le flot lymphatique.
Il est très important durant le stade de traitement de maximiser la réduction de l'oedème et d'empêcher le retour du liquide entre les traitements. Le vêtement de compression doit être porté aussi longtemps que l'oedème persiste. Une manche ou un bandage de compression doivent être portés pendant les périodes d'activité intense ou lors d'un programme d'exercices.
Pour être efficace, le vêtement doit être bien ajusté et il doit être remplacé s'il devient usé.

La chirurgie:
En général, peu d'interventions chirurgicales donnent des résultats satisfaisants à long terme. Certaines empirent même le lymphoedème. Le traitement multimode conventionnel doit être utilisé avant de recourir à la chirurgie.
La liposuctionposuction aggrave le lymphoedème car les quelques vaisseaux lymphatiques restants sont enlevés avec la graisse. Le lymphoedème peut même survenir suite à une opération estétique de liposuction! La liposuction a été utilisée avec succès en Suède, en utilisant de très petites canules et une technique très sophistiquée; mais des manches de compression doivent être portées continuellement après l'operation.

Le régime alimentaire pauvre en protéines:
La diminution de l'apport alimentaire de protéines ne diminue pas le lymphoedème. Au contraire, les protéines sont nécessaires dans la diète pour maintenir l'intégrité du tissu conjonctif et prevenir un plus gros oedème.Toutefois, on a intérêt à diminuer l'excès de graisse qui peut aggraver le lymphoedème et le rend plus difficile à traiter.

Conclusion sur le traitement:
Il est clair que la réussite du traitement du lymphoedème dépend de la combinaison de plusieurs modalités. Cette combinaison de traitement pourrait être différente d'une femme à l'autre. Il n'est plus permis de penser que le lymphoedème est la conséquence inévitable de la chirurgie du cancer du sein. Il s'agit d'une condition qui peut être traitable et qui doit être traitée, et cela par un suivi thérapeutique adapté à la condition de chaque personne et à sa réponse au traitement.
Les infirmières ainsi que les physiothérapeutes jouent un rôle majeur en aidant les femmes à utiliser adéquatement les équipements, et en discutant avec elles es problèmes physiques et psychosociaux.






_________________

Fabie26

Age : 58
Localisation : DROME
Humeur : L'amitié entre deux personnes dépend de la patience de chacun.
Date d'inscription : 16/11/2011

http://monparcourscancerdusein.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum